conférences de l'académie des arts et des sciences de carcassonne
 

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 

 

 

 

 

 

 

 

 
 
 

 

 

Compte rendu de la conférence du 13 septembre 2017

Sur le thème : « Le rituel initiatique chevaleresque. L'équipement du chevalier, fin XIIe début XIIIe », la conférence de Jean-François VASSAL fut largement à la hauteur des attentes du public venu nombreux. L'attention manifestée et l'intensité des applaudissements furent le témoignage de la satisfaction de l'auditoire. Beau succès engendré par le conférencier et l'Académie organisatrice.

Compte rendu de la conférence du 14 juin 2017


C'est à l'auditorium de Carcassonne, devant une assistance d'environ 60 personnes que Philippe Mariou, auteur de plusieurs ouvrages littéraires, sociétaire et archiviste de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne, a tenu sa conférence sur l'évolution architecturale des cimetières de Carcassonne, du XVIII° au XX° siècle. Le public manifesta un grand intérêt et une grande satisfaction à suivre les différents exposés de cette brillante communication.

 

Compte rendu de la conférence délocalisée à Villeneuve Minervois du 13 mai 2017

Claude SUBREVILLE


C’est devant une assistance de 70 personnes et en présence du Maire de Villeneuve Minervois Monsieur Alain Ginies et de 2 Vétérans Monsieur René PECH de Rieux Minervois et Monsieur Henri Miquel de Tourouzelle, Président des Anciens du Bataillon Minervois que Claude SUBREVILLE, Sociétaire de l’Académie des Arts et des Sciences de Carcassonne et Membre de l’Association du Patrimoine de Rustiques racontait l’histoire du « Bataillon Minervois ».

A l’issue de cette soirée, les participants manifestèrent leur satisfaction d’apprendre ou de mieux connaître l’épopée de ces jeunes engagés volontaires qui n’hésitèrent pas à sacrifier une part de leur jeunesse pour anéantir l’ennemi.

Le verre de l’amitié offert par la Mairie de Villeneuve Minervois et la dédicace du livre du « Bataillon Minervois » prolongèrent cette agréable conférence.

Compte rendu de la conférence du 10 mai 2017

par André Bonnery

Sociétaire de l'Académie des Arts et des Sciences de Carcassonne

Docteur d'Etat en Histoire

"L'Art wisigothique en pays d'Aude"

De 414 à 719, les Wisigoths ont dominé politiquement notre région, intégrée tout d’abord au Royaume de Toulouse, puis à celui de Tolède. Cette période de trois siècles durant laquelle les Pays d’Aude furent coupés du domaine franc, une culture originale s’est développée, à la croisée d’influences romaines, germaniques, orientales et hispaniques. Quelle fut la part réelle des Wisigoths, numériquement peu nombreux, dans la création de manifestations culturelles trop méconnues ? Il est incontestable, du moins, que ces  Barbares  nomades, fortement romanisés, ont mis en place les conditions politiques favorables à des échanges ayant abouti à des formes d’expression artistique profondément nouvelles. Peut-on pour autant parler d’art wisigothique dans la mesure où la part du peuple Goth demeure très faible ? Il vaudrait mieux parler d’art dans le royaume wisigoth.

Au cours de sa conférence, devant une salle bien remplie, en s’appuyant sur des travaux et des recherches archéologiques récents, André Bonnery montra comment une synthèse s’est opérée entre des courants artistiques issus d’horizons très divers. Il fit également apparaître la survivance de cette culture locale, jusqu’à l’aube des temps romans, bien après la disparition du royaume wisigoth.

Compte rendu de la conférence délocalisée à Trèbes, du vendredi 14 avril 2017

par Claude Subreville

Une passionnante conférence de Claude Subreville - Sociétaire de l'Académie des Arts et des Sciences de Carcassonne - "Le bataillon Minervois" - Avec le concours de la ville de Trèbes - Une belle réussite et un moment de grande émotion grâce à la présence de témoins d'époque et à un travail de longue haleine de notre sociétaire qui est parti à la rencontre de nos "anciens" et de leurs familles à travers toute la région. De jeunes hommes du Minervois rejoignent la résistance audoise et poursuivent leur engagement jusqu'en Allemagne.

Compte rendu de la conférence du mercredi 12 avril 2017 :

par Danielle Saigne
Sociétaire de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne

«Napoléon III – homme de progrès technique »

Cette conférence donnée avec brio par Danielle Saigne à l'Auditorium – rue des études à Carcassonne, a obtenu une bonne audience. Elle concernait le règne de Napoléon III, de 1853 à 1870, règne qui permit à la France d'entrer dans l'ère du progrès. Rarement on aura observé une métamorphose aussi rapide. Elle fut le fruit d'une longue réflexion du prince Louis Napoléon Bonaparte, exilé pendant des décennies, et qui mit la restauration du régime impérial au service de ses idées, novatrices, audacieuses, et même révolutionnaires par divers aspects.

Compte rendu de la conférence du 8 mars 2017

Belle affluence lors de la conférence "Un audois en captivité dans la grande guerre" par Lucien ARIES - Lecture des lettres avec la voix de Gilbert Peyre - L'auteur dédicaça ensuite son dernier ouvrage : "Un lauragais dans l'enfer de 14 - La captivité"

Compte rendu de la conférence du 3 mars 2017

Salle comble lors de la conférence sur Achille Laugé du 3 mars à la "Maison Pasteur " par Mario Ferrisi - A l'ordre du jour : le Pointillisme et le Divisionnisme - suivi par la projection d'un film de 35 mns sur la vie et l'oeuvre d'Achille Laugé. Organisation parfaite et public satisfait.

Compte rendu de la conférence "  Achille Laugé et le pointillisme" du 8 février 2017  


Malgré quelques difficultés d'ordre technique, la conférence « Achille Laugé et le pointillisme » par Mario Ferrisi, Sociétaire de l'Académie, a pu finalement se dérouler dans de bonne conditions. L'Auditorium de Carcassonne était bien rempli et les spectateurs intéressés par cette technique de peinture qu'est le pointillisme avaient répondu présent. Un long exposé, accompagné de la projection d'un Diaporama détaillé, a séduit les spectateurs attentifs. Il s'agit d'une technique picturale qui consiste à employer uniquement les couleurs fondamentales, primaires, en synthèse additive, en petits points que l'oeil organise pour constituer une image lorsqu'il la regarde de loin.Chaque zone de couleur se décompose comme une infinité de particules colorées dont les contrastes complémentaires se fondent sur la rétine, donnant ainsi l'impression de nuances et de tons dégradés.