sorties de l'académie carcassonne

Compte rendu de la sortie annuelle de l'Académie

24 juin 2021 - Le chateau de Ferrières

C'est en plein cœur du massif granitique du Sidobre, dans le parc naturel du Haut-Languedoc qu'apparait aux Sociétaires de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne la forteresse de Ferrières.
Olivier Cébe, propriétaire de cette impressionnante enceinte dominant les gorges de l'Agoût, nous réserve un accueil chaleureux dans une des nombreuses salles de réception. Nous découvrons une architecture intérieure surprenante, fascinante. Des cheminées, sculptures et décors peints qui répondent à l'élan humaniste de la Renaissance française.
C'est dans une ambiance conviviale et décontractée que tout au long de cette mémorable journée, notre hôte nous immerge dans cet univers exceptionnel. Olivier Cébe, historien de l'art, médiéviste et brillant conférencier, est l'héritier d'une famille qui s'investit depuis quatre générations en faveur de la sauvegarde et la mise en valeur de cet édifice, fleuron de la Renaissance.
A noter que le château inscrit à l'Inventaire des Monuments historiques en 1925, classé en 1988, lauréat de la Mission Bern au titre du maillage en 2019, auquel est associé un projet de centre d''interprétation de la Renaissance française. Il s’inscrit dorénavant parmi les chantiers de restauration appuyés par la Fondation du Patrimoine sur le Haut-Languedoc .
MF
Photos Edwige SANCHEZ
***
Le château de Ferrières Dominant les gorges sauvages de l’Agoût, le fort de Ferrières fut, à l’origine, chargé de protéger l’activité de mines de fer et de moulins permettant le traitement du minerai. Au XVème siècle, l’extension de l’édifice flanqué de tours et agrémenté d’une “vis“ majestueuse prouve l’accession sociale de la famille Guilhot qui profitera des guerres de religion pour s’assurer le contrôle de la région de Castres, au sud de l’Albigeois. Convoqué en un lit de justice à Toulouse en 1562, Guilhot de Ferrières, chef du parti Réformé, se soumit au roi et réussit ainsi à marier honorablement sa fille Marguerite, héritière du fief, avec le membre d’une puissante famille catholique, les Bayard. Cette union décida de l’agrandissement et de l’embellissement du château alors garni d’une forte enceinte de six tours. La qualité des décors sculptés et peints conservés dans le logis seigneurial devait célébrer la perspective d’une paix entre les deux communautés protestante et catholique suscitée par ce mariage en pleine guerre civile. Les modèles repérés sont issus des meilleures écoles (Goujon, Serlio, de l’Orme). Transformé en Prison d’Etat au XVIIIème siècle puis partagé en lots divers après la Révolution, Ferrières retrouve aujourd’hui son unité de gestion. Foyer culturel dans les années 60-80 du XXème siècle, le château (inscrit à l’I.S. en 1925, classé en 1988) fait l’objet d’un programme de restauration engagé par son propriétaire qui lui associe un projet de centre d’interprétation de la Renaissance française, période de fortes mutations aux plans socio-culturels et philosophiques dont l’architecture et l’art portent témoignages et sur lesquelles notre époque contemporaine élabore bien des prolongements. Ferrières,
Le 28 janvier 2019,
Olivier Cébe. Château de Ferrières 81260 Fontrieu 06 85 46 27 92 poliphile.fr

 

 

Compte rendu de la sortie annuelle

de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne du 17 juin 2017


La traditionnelle sortie annuelle de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne, accompagnée par notre président Gérard Hardy et de la secrétaire générale Arlette Moulin, s'est déroulée le samedi 17 juin 2017 dans les meilleures conditions. A notre arrivée à Espezel, notre groupe est chaleureusement accueilli à « La maison de la montagne » de Roquefeuil, par Christian Rouzaud, organisateur. Lors de sa conférence, Christian Rouzaud nous projette un film sur le pays de Sault, commenté par Pierre Clottes, président de l'association ACCES.

Après la pause-repas à l'excellente auberge « Chez Louis », la visite-découverte commence, sous la conduite et les commentaires de Marie-Chantal Ferriol, historienne de l'Art - conservateur, déléguée des antiquités et objets d’art du département de l’Aude.


1/ Visite de l'église de Roquefeuil dédiée à Saint-Jean-Baptiste - rétable du maître sculpteur Jean Jacques Melair de Carcassonne commandé en 1685 et doré en 1681 (photos ci-dessous) - Visite abondamment commentée par M.C. Ferriol


2/ Visite de Eglise Saint-Julien et Sainte-Basilisse   d'Espezel, à proximité du château, commentée par notre hôte Christian Rouzaud (photos ci-dessous) – Elle est bâtie à trois nefs. Sa régularité et la pureté de son style gothique en fait une des plus belles du canton.


3/ Visite de l' église de Mérial avec son magnifique rétable commandé en 1693 – La visite est commentée par M.C. Ferriol - Ces rétables  sont en bois. Ce sont des triptyques, ils sont abondamment sculptés, ornés de chérubins et de guirlandes.

A l'extérieur, la visite donne lieu à d'autres commentaires fort interessants de l'historienne M.C. Ferriol, notamment au sujet de la forge de Mérial – l'approvisionnement en minerai se faisait à partir de la mine du col de Leou-David ou de la mine de la fôret au pied de l'étang du Rebenty – Quant-au bois de hêtre transformé en charbon, il provenait des forêts voisines. D'autres forges existaient dans la région (ex.La fajolle – Niort-de-Sault)

La journée s'achève  sous un beau soleil et des vues splendides. Partagée dans la convivialité et la bonne humeur, elle restera dans les mémoires de tous les participants.


Arrivée à la Maison de la montagne

 

Durant la conférence de Christian Rouzaud

 

Devant la Maison de la montagne

 

Chateau et église d'Espezel

 

Eglise d'Espezel

 

Eglise d'Espezel

 

Retable église de Mérial

 

Retable église de Mérial

 

Retable église de Mérial

 

Eglise de Roquefeuil

 

Entrée de l'église de Roquefeuil

 

Retables-statuaires-Roquefeuil

 

Retables-statuaires-Roquefeuil